Virginie Collet nous dévoile les arcanes de son cerveau

Virginie Collet nous dévoile les arcanes de son cerveau

Virginie Collet nous dévoile les arcanes de son cerveau

ARTICLE LA DEPECHE- 09/02/2019
Publié le 09/02/2019 à 03:59 , mis à jour à 04:01
Vie locale, Castelnaudary

Virginie Collet nous dévoile les arcanes de son cerveau

Les artistes chauriens sont extraordinaires, on n’a de cesse de vous le répéter ! Pour vous en persuader encore un peu plus, parlons d’une incontournable de la scène locale : l’inclassable et éclectique Virginie Collet et sa compagnie Kaïros. Danseuse, chanteuse, clown, intervenante auprès des petits, moyens, grands, lycéens, jeunes en situation de handicap, femmes non francophones… difficile de lister les nombreuses cartes de son jeu ! Si certains artistes ont du mal à échanger sur leur processus créatif, ce n’est absolument pas le cas de Virginie, qui considère le partage comme une composante essentielle de son travail.
Un nouvel « Osni »
La semaine prochaine, elle investira la scène et tous les espaces du théâtre des Trois-Ponts pour son nouvel Osni (objet spectaculaire non identifié) : « Pop-up 1650* ». Après la pièce « Kaïros-Le Cube », voici le deuxième volet d’un triptyque sur le thème de l’ego : après la recherche d’identité et avant de se pencher sur le narcissisme comme élément de progrès, entrez donc dans le cerveau de l’artiste. Au cours de la performance « Pop-up 1650* », vous serez au plus près des oscillations de sa radio mentale, vous pourrez même entrer dans le grand bazar de sa boîte crânienne, au demeurant fort accueillante et chaleureuse.
Un travail avec les scolaires
Autour de la performance « neuro-poétique », les écoles élémentaires de la ville seront amenées à travailler avec l’artiste sur le thème des émotions : « un vrai travail de médiation accompagne systématiquement tous les spectacles que je propose, pour permettre de faire entrer les gens de tous âges dans le processus créatif. Je donne les outils artistiques pour que chacun puisse tester ce processus et s’engager sur un chemin parallèle au mien », explique Virginie.
Si vous n’avez plus l’âge de profiter de ces séances de médiation, au moins précipitez-vous pour réserver votre place pour les séances du spectacle tout public, qui se déroule ce samedi 9 février, à 18 heures ; dimanche 10, à 11 heures et à 15 heures ; mardi 12 et jeudi 14, à 18 heures et à 20 h 30. Attention, il y a trente places maximum par représentations. Infos et réservations, tél. 06 20 94 29 14.